Disparition de Roger-Henri Guerrand

Roger-Henri Guerrand, grand historien spécialiste de la vie quotidienne en milieu urbain et pionnier de l’histoire du logement social, s’est éteint à Rennes ce 10 octobre 2006.

Docteur en histoire, personnalité atypique dans le monde universitaire français, il est l’auteur de près de trente-cinq ouvrages, d’une quarantaine de contributions dans des revues et catalogues d’expositions et de plus d’une centaine d’articles.

En marge de sa spécialité, il a manifesté un goût très vif pour des sujets corollaires tels que l’architecture, le Métro parisien, l’Art nouveau et bien sûr Hector Guimard, comptant précisément parmi les tout premiers hectorologues (il a notamment eu le triste privilège d’assister en 1957 à la démolition de l’hôtel Nozal). C’est à ce titre qu’il était  et demeure à titre posthume  Président d’honneur du Cercle Guimard.

Ci-contre la belle affiche de l’exposition qui lui a rendu hommage en juin 2006 à l’Ecole d’architecture de Paris-Belleville, dont il fut un des premiers enseignants.